Laulhé Webdesign


  Modules
· Accueil
· Archives
· Articles / Sujets
· FAQ
· Forums
· Le Best of
· Messages Privés
· Photos
· Recherches
· Recommandez
· Sondages
· Téléchargements
· Votre Compte

  Qui est online?
Il y a pour le moment 52 invité(s) et 2 membre(s) en ligne.

Vous êtes un visiteur anonyme. Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en cliquant ici.

  Language
Selectionnez la langue de l'interface:

English French

  Partenaires

TennisMagazine

Le Coq Sportif

RichardGasquet.net :: Voir le sujet - analyse des matches de Richard
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

analyse des matches de Richard
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 25, 26, 27 ... 32, 33, 34  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Forum technique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gasqounet
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Apr 19, 2010
Messages: 372
Localisation: France (Ile-de-France)

MessagePosté le: 25.01.2012, 22:34:46    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Mis à part les deux double-fautes de Ferrer

Oui enfin il ne faudrait pas non plus minimiser ces deux doubles fautes. Deux doubles dans un même jeu, c'est rare à ce niveau et assez impardonnable...sans elles, pas sur du tout que Richard revienne à hauteur.

Pour le reste, je suis d'accord avec toi !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BigMac
Moderator
Moderator


Inscrit le: Mar 15, 2007
Messages: 3298
Localisation: paris

MessagePosté le: 26.01.2012, 12:03:23    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, quelques remarques "en vrac" !...

- Sur les deux double-fautes de Ferrer : pour moi, ce jeu-là qui est allé aux avantages, ne se joue pas là-dessus.
D'abord, la 1ère double faute fait immédiatement suite au retour gagnant de Gasquet. A mon avis, c'est clairement dû à l'attitude agressive de Gasquet. Comme cela arrive souvent à ce niveau : les DF n'arrivent pas par hasard !
Un joueur de ce niveau sait mettre la balle dans le carré de service.
C'est parce qu'il force à cause de la pression mise sur le retour qu'il finit par rater.

Et puis, Ferrer gagne aussi un point gratuit par un service gagnant. Ce n'est pas le service de Ferrer qui fait ici la différence.

- Je me méfie beaucoup (sengale va me détester Embarassed ) des statistiques telles que les fautes directes et coups gagnants.
Par exemple, sur le retour de revers long de ligne de Richard à plat, cela correspond à un vrai choix tactique, assez nouveau pour Richard dans ce 2ème set.
Or il n'apparait pas dans ces statistiques car Ferrer, dont on connait les qualités de vitesse, a réussi à être sur la balle et l'a touchée sans pouvoir la remettre.
Ce point, qui est important à mon avis quant à l'approche tactique de Gasquet, n'apparait donc pas dans le calcul des "Winners" alors qu'il a un vrai impact sur la physionomie du match.

Quant aux fautes directes, c'est pire !
Combien de fautes sont comptabilisées "fautes directes" alors qu'elles sont causées par un gros lift adverse qui rend l'attaque très difficile, ou par le fait d'imposer un échange très long à son adversaire ???
Ce n'est peut-être pas un hasard si Ferrer fait plus de "fautes directes" lors du set où Richard a plus souvent cherché à sortir de la diagonale de revers...

Analyser que sur les chiffres comme ceux-ci me semble donc très risqué.

En revanche (mais ça n'engage que moi), on voit que sur les jeux de 1/4 à 4/4, Richard tente d'AUTRES CHOSES que ce qu'il avait fait dans le premier set (et notamment, des attaques long de ligne à plat) et qu'il retombe dans le dialogue des diagonales de revers dans le jeu de 4/4.

Bref, rien ne vaut un bon visionnage que des chiffres bruts pour voir les stratégies adoptées par les joueurs...

Tiens, au moment même où j'écris ces lignes , Mauresmo parle en commentant Federer-Nadal de "choix de ne pas retourner dans la diagonale"... Cool Laughing
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
christophe65
Fan
Fan


Inscrit le: Feb 25, 2010
Messages: 75

MessagePosté le: 26.01.2012, 15:32:10    Sujet du message: Répondre en citant

Sur les extraits du match que j'ai vu, il est à la peine sur le coup droit dans un échange classique, il semble pris de vitesse, ce qui fait, qu'il est obligé de jouer court. Par contre quand il est en réaction, il lâche des accélérations redoutables, par exemple en bout de course, ce qu'il faisait moins l'an dernier.Dans la diagonale de revers, Ferrer se décale en coup droit et le met à la peine, il est moins bon qu'un Djokovic dans ces déplacements là, par exemple qui lui arrive à contrer ces attaques.
Ce match me rappelle celui contre Nadal en Coupe Davis, il manque par moment à Richard de la percussion sur ses attaques, jouer plus long des deux côtés quand l'échange est en position neutre.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 3324
Localisation: France

MessagePosté le: 28.01.2012, 12:47:13    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas trouvé de vidéo sur la totalité du match, donc je reprends mes notes et les compare à vos posts, BigMac et Patricia.

L'approche quantitative de Patricia me semble éclairer mieux l'ensemble du match tel que je le perçois. BigMac, tu étudies 17 points sur les 154 points, ce qui ne permet pas de comprendre ce qui s'est passé sur les 3 sets. Certes, c'est un passage important du second set, mais qui suit une période très faible de la prestation de Richard et déjà, on a clairement, un dominant et un dominé...

BigMac a écrit:
Je me méfie beaucoup (sengale va me détester Embarassed ) des statistiques telles que les fautes directes et coups gagnants.
Par exemple, sur le retour de revers long de ligne de Richard à plat, cela correspond à un vrai choix tactique, assez nouveau pour Richard dans ce 2ème set. Or il n'apparait pas dans ces statistiques car Ferrer, dont on connait les qualités de vitesse, a réussi à être sur la balle et l'a touchée sans pouvoir la remettre.Ce point, qui est important à mon avis quant à l'approche tactique de Gasquet, n'apparait donc pas dans le calcul des "Winners" alors qu'il a un vrai impact sur la physionomie du match.
Quant aux fautes directes, c'est pire !
Combien de fautes sont comptabilisées "fautes directes" alors qu'elles sont causées par un gros lift adverse qui rend l'attaque très difficile, ou par le fait d'imposer un échange très long à son adversaire ???

Au contraire, BigMac, je suis totalement d'accord pour dire que le fait de ne prendre en compte que les points gagnants "directs" est un gros problème d'imprécision des stats officielles. Je n'obtiens jamais les mêmes chiffres que ceux officiels car je note les points gagnants "indirects" ou les fautes "provoquées". Je conçois que cela soit parfois difficile à distinguer par des observateurs qui peuvent ne pas être d'accord sur qui a pris l'initiative. Dans l'exemple que tu donnes sur le retour en revers long de ligne gagnant comptabilisé faute à Ferrer en CD, c'est parce que Ferrer se déplace très vite qu'il réussit à toucher la balle alors qu'un autre joueur ne l'aurait pas touché. Le paradoxe, c'est alors que l'espagnol est très véloce, il prend une faute directe au compteur !! Pas juste non plus pour Richard qui a fait un coup gagnant indirect qui ne sera pas comptabilisé...mais qui n'aurait pas été touché par un adversaire moins fort.

Si je reviens sur un point de discussion avec toi et Gasquounet :
BigMac a écrit:
- Sur les deux double-fautes de Ferrer : pour moi, ce jeu-là qui est allé aux avantages, ne se joue pas là-dessus.

gasquounet a écrit:
Oui enfin il ne faudrait pas non plus minimiser ces deux doubles fautes. Deux doubles dans un même jeu, c'est rare à ce niveau et assez impardonnable...sans elles, pas sur du tout que Richard revienne à hauteur.
Tout à fait gasquounet, car si on regarde l'ensemble du match, il y a eu des jeux de service dans le 1er set où Ferrer s'en sort parce que commettant peu ou pas de fautes directes !
Dans le 4ème jeu du match, alors qu'il est au service, il perd 3 points sur l'initiative de Richard qui monte 2 fois et fait un retour en revers croisé (point gagnant indirect).
Dans le 10ème jeu, quand il sert pour le 1er set, il perd 2 points sur les initiatives gagnantes de Richard et un seul sur une faute directe (double faute au service).

Il est connu sur le circuit que Ferrer fait peu de fautes dans un match et s'il en fait, c'est sur les attaques adverses ou alors quand il a un peu d'avance et prend un peu plus de risque ! Le fait que les observateurs l'ont vu commettre quelques fautes (directes ou provoquées) dans la seconde manche alors qu'il avait fait le break ont fait dire qu'il n'avait pas fait un "excellent match", ceci pour enfoncer encore plus Richard qui aurait donc perdu contre un Ferrer moyen... Rolling Eyes

La perception générale de ce match me fait privilégier le premier set (le plus long, le plus disputé, le plus décisif). ( set 1 = 64 points, set 2 = 53 pts, set 3 = 37pts)

Richard ne débute pas bien car il joue des échanges très longs qui sont à l'inverse de son plan de jeu, je suppose. Il s'en sort, mais déjà se fatigue inutilement ! Son set n'est pas non plus bien terminé car il fait 2 "suicides" sur les 2 derniers points. Il y a une certaine inconstance de concentration qui lui est fatale à partir du 9ème jeu. Pourtant, on ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir eu d'intentions offensives dans ce set même si la réalisation n'a pas toujours été parfaite.

Sur la totalité du set, je lui compte 22 points gagnants (dont 13 indirects) contre 21 à Ferrer ( dont 10 points indirects !) La remarque de Ljubicic peut se justifier sur le seul premier set. J'ajouterai que si globalement, Richard est plus offensif, il est aussi le plus inconstant.

Perdre le premier set va décider de l'issue du match. On le voit bien, Richard accuse le coup et perd les 2 jeux de service qui suivent. Mené 3 à 0, la remontée (étudiée par BigMac) est due à des initiatives réelles de Richard, mais elle est insuffisante car le retard est déjà trop important. Ferrer est vraiment devant au score et dans la tête. Dans le second et le troisième set, il va perdre 3 fois ses jeux de service, ce qui montre la domination certaine de Ferrer qui va s'accentuer au fur et à mesure que le match se déroule.

La marche était trop haute pour lui. Il a fait de très bons jeux mais quand il est dominé au score, soit il se replie sur son ancien jeu et se fait enfoncer, soit il "force" pour tenter des coups gagnants directs sans être vraiment bien sur ses appuis et commet alors beaucoup de fautes directes.
L'orientation future va devoir être sur l'endurance psychologique pour tenir son terrain, jouer son plan tactique sans y déroger.

Contre un Ferrer, un Nadal, un Dkoko ou un Murray, c'est à dire des renvoyeurs et contreurs de tout premier plan, ne pas accepter de jouer de longs points. Même s'il peut en remporter certains, il y perd plus qu'il ne gagne, dans la durée, avec cette stratégie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Gasqounet
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Apr 19, 2010
Messages: 372
Localisation: France (Ile-de-France)

MessagePosté le: 30.01.2012, 11:06:18    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Contre un Ferrer, un Nadal, un Dkoko ou un Murray, c'est à dire des renvoyeurs et contreurs de tout premier plan, ne pas accepter de jouer de longs points.

Ce qui peut être décourageant pour Richard, c'est de voir que même un Roger, qui excelle dans la filière courte, est tout de même à la peine face à Nadal, Djoko et Murray..
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 3324
Localisation: France

MessagePosté le: 30.01.2012, 11:22:58    Sujet du message: Répondre en citant

Gasqounet a écrit:
Ce qui peut être décourageant pour Richard, c'est de voir que même un Roger, qui excelle dans la filière courte, est tout de même à la peine face à Nadal, Djoko et Murray..

C'est vrai mais ce ne sont pas des clones ! Wink
Federer a des atouts que Richard n'a pas et inversement.

Un point fort actuel de Richard.... c'est l'âge qui fait qu'il est encore dans la phase de progrès, ce qui n'est plus le cas pour Federer Smile Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BigMac
Moderator
Moderator


Inscrit le: Mar 15, 2007
Messages: 3298
Localisation: paris

MessagePosté le: 30.01.2012, 12:57:51    Sujet du message: Répondre en citant

sengale a écrit:


Un point fort actuel de Richard.... c'est l'âge qui fait qu'il est encore dans la phase de progrès, ce qui n'est plus le cas pour Federer Smile Wink


C'est vrai !
Cela dit, quand on voit le niveau de jeu de la finale Djoko-Nadal Shocked Shocked , il y a de quoi être inquiet pour Richard et pour tous les autres joueurs du circuit !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 3324
Localisation: France

MessagePosté le: 03.02.2012, 23:12:55    Sujet du message: Répondre en citant

Match contre Kohlschreiber en ¼ de Montpellier : perdu 3/6 6/3 3/6

C’est une défaite contre un joueur ex 22ème qui se déplace bien, est en forme en début de saison et a gagné en jouant plus spécifiquement, tout au long du match, un vrai jeu de surface rapide.

Set 1 :
Après un bon premier jeu de service, Richard enchaine un second où il commet trois erreurs et se fait breaker. Il tente en revers long de ligne puis un revers croisé et rate. La fin de jeu, il n’ose plus prendre l’initiative et c’est l’allemand qui décoche le premier et marque.
Au service, Kohlschreiber est très offensif, il prend dès qu’il peut le filet et met 2 aces par jeu de service. Dans ces conditions, il ne sera pas inquiété au service. Richard va enchaîner un autre mauvais jeu de service où il rate deux conclusions faciles pour lui. Le set est à oublier. Il a joué assez loin et est condamné à décocher des frappes très hasardeuses pour faire le point alors que son adversaire avance, rate très peu et reste impérial au service.

Set 2 :
Richard se rebelle et va changer de tactique. Cela va payer. Il va monter autant que Kohlschreiber pour aller chercher une dizaine de points à la volée, parfois de manière acrobatique. A noter qu’il n’avait pas marqué un seul point au filet dans le premier set.
Ses frappes sont plus sèches et il commence enfin à faire reculer l’allemand qui rate quelques frappes en coup droit. Pourtant Richard a toujours peu de réussite sur son revers long de ligne qu’il lâche à plusieurs reprises.
Au 6ème jeu, en retour, il va faire 3 passing excellents en CD qui vont lui procurer le break. Ce sera suffisant pour remporter le second set.

Set 3 :
En perdant son premier jeu de service, il hypothèque déjà ses chances de remporter le match d’entrée. Il fait quelques beaux points mais aussi quelques fautes curieuses de centrage. Kohlschreiber joue aussi très bien, menant de beaux points avec son revers, ne lâchant rien, restant très offensif.
La fin du set verra un jeu égal entre les 2, mais il n’y aura pas de debreak.


Bilan :
La supériorité de Kohlschreiber dans ce match vient de ce qu’il a su plus vite couper les trajectoires, profiter des ouvertures sur seconde balle, jouer de manière plus constante à la volée (montée à contre temps) et très bien servir en 1ère. Ses préparations de coup plus compactes lui ont permis de prendre un peu plus tôt la balle, de faire quelques retours gagnants et surtout d’être plus avancé dans le terrain.
Cette agressivité constante a obligé Richard, au second set, à sortir de son jeu de fond de court qui avait suffi contre Davydenko au tour précédent. Contre un adversaire qui commettait moins de faute, sans faiblesse ni en CD, ni en revers, il fallait un jeu plus conquérant vers le filet qui a été mis en place trop tard et quasiment abandonné dans le 3ème set.
Au service, un bilan assez neutre avec 4 doubles fautes et 4 aces contre un vrai bénéfice avec zéro DF et 18 aces pour l’allemand.

Dans le tournoi de Rotterdam, il faudra se montrer offensif plus tôt. Dans ce tournoi, il aura joué 2 bons joueurs et c'est nécessaire pour qu'il élève son niveau de jeu. Il en est capable !
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joelle
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Apr 29, 2008
Messages: 1917

MessagePosté le: 03.02.2012, 23:40:30    Sujet du message: Répondre en citant

Bien sûr qu'il en est capable et ce match va lui permettre de reconsidérer son jeu !

Problèmes de revers, comme mercredi et ce jour moins de 1ères balles ( l'Allemand a fait beaucoup d'aces car Richard retournait mal, mais néanmoins, c'était quand même un sacré avantage pour PK !

A revoir pour ne pas retomber dans ces erreurs....
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 3324
Localisation: France

MessagePosté le: 16.02.2012, 15:36:20    Sujet du message: Répondre en citant

Match contre Bogomolov Jr (33ème) en 1/8ème de Rotterdam 2012: gagné 6/3 6/2

Première rencontre entre les 2 joueurs. Bogomolov a joué beaucoup de tournois en 2011 (34 tournois et 87 matches !).
C’est un joueur qui se déplace bien, a un bon coup droit mais un revers à 2 mains qui ne fait guère mal (trop lent et trop court et parfois fautif). Il a une bonne main mais ne sert pas très bien. Sa tactique réside plutôt dans un jeu de fond de court où il cherche le décalage en coup droit. Il privilégie les coups longs de ligne pour finir le point. Il peut brouiller les pistes et monter mais ce n’est pas sa tactique courante.

Dans ce match, qu’a fait Richard ?

Il a alterné l’échange long, voire très long, en fond de court avec des effets liftés (réussite moyenne), les échanges dans la diagonale revers avec la recherche du court croisé (efficace), le service volée (rare mais efficace), le schéma tactique de montée en 2 temps, à partir d’un service extérieur (efficace), l’accélération dans l’échange en revers long de ligne après avoir excentré l’adversaire (assez efficace), en coup droit long de ligne en situations de "débordeur"(pas efficace) en coup droit croisé dans le contre pied (assez efficace), la balle amortie (assez efficace)…

Donc beaucoup de tactiques différentes, alternant patience et initiative.

On constate :
- qu’il ne répète pas ce qui marche une fois ou 2…
- qu’il prend peu d’initiative quand il est devant au score (ex : à 40/0 il fait jouer…)
- qu’il est créatif quand il est en danger (mené 0/40 sur son service dans le dernier jeu, il arrache 5 points de suite avec deux aces, un service gagnant et une balle amortie)

Sachant que sur cette surface, celui qui prend le premier l’’initiative a un gros avantage, c’est dommage que :
- il ne soit pas un peu plus offensif vers l’avant à partir de son service (il le fait trop peu de fois),
- il n’appuie pas assez ses frappes pour déborder l’adversaire (plusieurs fois Bogomolov réussit en défense à renvoyer les balles pour finir par un point gagnant alors que Richard le promenait sur le court)
- Surtout qu’il ne maintienne pas sous l’eau la tête de son adversaire en conservant la pression : quelle fatigue pour lui que de faire 10 coups de raquette et de se prendre un coup gagnant alors qu’il mène sur son service ! (exemple : à 5/3 il sert pour le premier set : il est actif jusqu’à 40/15 puis se met à attendre la faute de l’adversaire avec 2 rallyes de suite qu’il perd.
==> C’est là qu’il doit progresser : NE PAS LAISSER UNE CHANCE à l’adversaire en lui redonnant la main.

Sinon on voit les progrès dans l'attitude et le physique
- calme, tranquille entre les points, prend plus de temps pour servir
- plus "patron" sur le court (avec les nuances précédentes)
- plus présent en défense sur les balles difficiles (plus léger donc)

Sa bonne saison de l'an dernier l'aide ! Chaque tournoi le fait se rapprocher du top 10 car il engrange des points en 500 et dans la tête, on voit qu'il a plus confiance en lui Very Happy
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Puschkin
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 01, 2006
Messages: 4736
Localisation: Vienne, Autriche

MessagePosté le: 16.02.2012, 22:18:27    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, c'est comme regarder le match, ou presque. Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
joelle
Master Fan
Master Fan


Inscrit le: Apr 29, 2008
Messages: 1917

MessagePosté le: 16.02.2012, 23:11:18    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Merci pour cette analyse ( comme si nous avions regardé le match ).

Espérons que demain, nous aurons un résultat positif avec une analyse aussi critique que celle que je viens lire.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer l'e-mail
BigMac
Moderator
Moderator


Inscrit le: Mar 15, 2007
Messages: 3298
Localisation: paris

MessagePosté le: 17.02.2012, 10:37:42    Sujet du message: Répondre en citant

sengale a écrit:

- il n’appuie pas assez ses frappes pour déborder l’adversaire (plusieurs fois Bogomolov réussit en défense à renvoyer les balles pour finir par un point gagnant alors que Richard le promenait sur le court)


Je ne suis pas trop d'accord avec ça.
Je trouve que Richard a souvent durci ses frappes pour faire la différence et que lorsque ça n'a pas marché, c'est surtout parce que Bogomolov est costaud du fond, qu'il a très bien défendu puis placé un de ses dangereux coups droits.

Et puis, les longs échanges ont aussi été assez productifs car Bogomolov avait quelquefois du mal à contrôler le lift de Richard, commettait quelques fautes en voulant interrompre l'échange et finissait par ne plus savoir par quel bout prendre Richie.

ET puis mettre 3 et 2, c'est quand même qu'on a pas mal maintenu la tête sous l'eau de l'adversaire, non ? Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sengale
Moderator
Moderator


Inscrit le: Feb 10, 2009
Messages: 3324
Localisation: France

MessagePosté le: 17.02.2012, 13:49:26    Sujet du message: Répondre en citant

Remarques générales :
Il y a plusieurs façons d'envisager un match : soit on ne prend en compte que le résultat et c'est assez simple [très bon match = grosse différence au score, bon match = victoire à la bagarre, mauvais match = défaite disputée, très mauvais match = fessée], soit on regarde la maîtrise du match, ce qui est bien et l'est moins dans l'optique d'un progrès.

Mon intention n'est pas de minimiser la perf de Richard, bien évidemment ! D'autant que l'an dernier, à Cincinnati, donc sur une surface rapide, Jo a perdu contre Bogomolov, sur le même score en se faisant aussi breaker 4 fois...

Je reviens au jeu de Richard dans le but de repérer ce qui peut être raisonnablement amélioré, pour grimper encore au classement et battre de très bons joueurs. Ceci signifie, prendre en compte ce qu'il sait faire et non pas ce qu'il ne fait jamais techniquement. L'approche se centre sur sa tactique, ses choix dans le cours du match.

BigMac a écrit:
Je trouve que Richard a souvent durci ses frappes pour faire la différence et que lorsque ça n'a pas marché, c'est surtout parce que Bogomolov est costaud du fond
.
Il le fait par moment, surtout quand il doit effacer une balle de break, mais pas encore assez souvent. On a l'impression qu'il a du mal à renoncer à son jeu d'avant ! Pour terminer le point, il faut que le coup soit assez puissant pour battre un bon défenseur. Les joueurs du top 15 défendent bien, il faut donc ne pas s'attendre à les voir rater vite dans l'échange. Or, on ne peut pas dire que ce fut un festival de coups gagnants, dans ce match. Richard alterne encore trop les 2 options.
BigMac a écrit:
Et puis, les longs échanges ont aussi été assez productifs car Bogomolov avait quelquefois du mal à contrôler le lift de Richard,

BigMac, tu l'auras voulu, voici donc quelques faits, comme tu les aimes bien ! Wink
très longs points [supérieur à 24 coups] : 4 points (2 gagnés par Richard)
longs points [14 à 24 coups] : 10 points (6 gagnés par Richard)

S'il veut montrer à son adversaire qu'il tient l'échange, c'est une bonne chose mais il ne faut pas en abuser car, d'une part, il perd de l'énergie dans les déplacements et d'autre part, il peut délivrer, dans la série des lifts, un coup trop court qui sera exploité aussitôt par un Davydenko ou un Federer. Et plus il joue les échanges, plus il tend à se placer loin, prendre la balle tard ...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BigMac
Moderator
Moderator


Inscrit le: Mar 15, 2007
Messages: 3298
Localisation: paris

MessagePosté le: 17.02.2012, 15:12:42    Sujet du message: Répondre en citant

sengale a écrit:

BigMac a écrit:
Je trouve que Richard a souvent durci ses frappes pour faire la différence et que lorsque ça n'a pas marché, c'est surtout parce que Bogomolov est costaud du fond
.
Il le fait par moment, surtout quand il doit effacer une balle de break, mais pas encore assez souvent. On a l'impression qu'il a du mal à renoncer à son jeu d'avant ! Pour terminer le point, il faut que le coup soit assez puissant pour battre un bon défenseur. Les joueurs du top 15 défendent bien, il faut donc ne pas s'attendre à les voir rater vite dans l'échange. Or, on ne peut pas dire que ce fut un festival de coups gagnants, dans ce match. Richard alterne encore trop les 2 options.
.


Je suis d'accord sur l'idée que Richard peut encore plus durcir ses frappes, plus souvent.

C'est d'ailleurs ce que j'avais pensé après son match contre Ferrer : lorsqu'il frappe à plat, il met l'adversaire en difficulté, et vu qu'il le fait bien, il pourrait se permettre de le faire plus souvent sans craindre de faire trop de fautes !

Mais ce que je voulais dire, c'est que je trouve du mieux sur ce point par rapport à l'an passé.
Il ne le fait peut-être pas encore assez souvent, mais il va à mon sens dans la bonne direction, c'est pour ça que j'ai trouvé ce match contre Bogomolov encourageant !

PS : je suis bien d'accord sur l'idée qu'envisager la performance d'un joueur en regardant uniquement le résultat sec amène à de mauvaises interprétations.
C'est aussi pour ça que je ne comprends pas les critiques "aveugles" contre Gasquet, basées sur le simple fait qu'il a perdu un set contre Cipolla !

Je me souviens d'un Nadal-Soderling à Rome, que l'espagnol avait gagné 6/1, 6/0. N'importe qui voyant ce score pouvait se dire "Rafa l'a atomisé" ou "Soderling est à des années-lumières sur terre".
Or, pour avoir vu le match, c'était tout le contraire !!
Chaque jeu était allé aux égalités, le match avait été très long au regard du nombre de jeux et ça avait été une vraie grosse bagarre !
...et je crois bien que c'est cette année-là que Soderling avait finalement battu Nadal à Roland...

Je ne sais plus qui a dit un truc du genre "chaque victoire contient en elle une part de mensonge" mais j'en suis personnellement persuadé...
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RichardGasquet.net Index du Forum -> Forum technique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 25, 26, 27 ... 32, 33, 34  Suivante
Page 26 sur 34

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group




Les logos et marques présents sur ce site appartiennent à leur propriétaires respectifs.
Copyright© RichardGasquet.net & Laulhé Webdesign
Site déclaré CNIL: 1108000

page générée en 0.08 S